La Fédération espagnole de football refuse toujours de livrer le passeport sportif de Munir El Haddadi à la FRMF. Une situation qui va, probablement, pousser la fédération marocaine à déposer un recours auprès de la FIFA.

Le nom de Mounir El Haddadi a refait surface sur les médias nationaux, mais aussi espagnols. Des supports ibériques ont confirmé que la Fédération espagnole de football a bien reçu la correspondance de la Fédération royale marocaine de football concernant le joueur. C’est en tout cas ce qu'avance le quotidien arabophone Al Akhbar dans sa livraison du 29 juin.

Pour info, la Fédération Royale marocaine de football attend toujours que son homologue espagnole lui livre le passeport sportif de l’ancien attaquant du FC Barcelone. Alors que la FIFA a donné son aval au joueur pour porter les couleurs du Maroc, ça ne sera pas possible sans ce document. C’est dans ce sens que la FRMF a envoyé deux lettres à la fédération espagnole, selon le quotidien AS. D’après ce dernier, la fédération marocaine envisage même de déposer un recours auprès de la FIFA si la situation ne s’arrange pas. Cette procédure pourrait être déclenchée au courant du mois de juillet. De son côté, le quotidien catalan «Sport» explique que la situation ressemble actuellement, après deux mois de retard, à un petit incident diplomatique entre les deux fédérations.

Si le Maroc souhaite accélérer les choses en ce moment, c’est parce qu’il y a une volonté de vouloir qualifier l’attaquant le plus rapidement possible. Il est même souhaité que le joueur prenne part à la prochaine rencontre des Lions de l’Atlas comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. La sélection nationale affrontera le Mali au mois de septembre prochain au Complexe Moulay Abdallah à Rabat. Selon nos confrères d’Al Akhbar, le dossier de Munir El Haddadi est une priorité pour un ensemble des dirigeants du football marocain.

 

le360