Depuis quelques jours, une vidéo qui montre l’agression à l’arme blanche de trois touristes dans les ruelles de l’ancienne médina de Fès, choque et indigne les Marocains.

Relayée en masse par les sites d’informations en ligne et les réseaux sociaux, la vidéo a été visualisée sur Youtube plus de 190 000 fois en 4 jours. Les réactions sont partagées, entre ceux qui s’indignent et dénoncent cette agression, et ceux qui sont contre la publication de la vidéo, affirmant que celle-ci porte atteinte à l’image du Maroc.

Ce Maroc vient justement d’être classé par le Foreign Office parmi les pays les plus sûrs au monde, faisant l’exception de la Région MENA. «Toutes les régions du Royaume sont sûres», estime le ministère britannique des Affaires étrangères, dans son classement de 2015. Une attestation qui ravit les professionnels du tourisme dans notre pays.

Mais le Royaume est-il vraiment un pays sûr? Est-ce le sentiment que ressentent les Marocains dans les ruelles de l’ancienne médina de Fès, à Derb Sultan ou autres quartiers chauds de Casablanca, dans le quartier de Bab Doukala à Marrakech, dans les villes et les villages où chacun fait sa loi comme il le pense, à Taounate, Taroudant, Oujda, Kénitra, Salé, Meknès… ? Ce qui est sûr, c’est que le risque d’attentats est largement moindre au Maroc que dans le reste de la région, mais le risque d’agression à l’arme blanche est par contre présent.

Tous les jours, les médias nationaux titrent sur des faits divers, qui nous poussent à nous demander où sont les forces de l’ordre… Il est vrai que le Maroc n’a pas connu d’attentat depuis 2011, que des centaines de cellules terroristes ont été démantelées ces dernières années, et que dans ce sens, le Royaume emploie les moyens forts pour contrer tout risque d’attentat. Mais il faudrait aussi faire en sorte que le citoyen marocain se sente en sécurité dans chaque mètre carré de son pays, et pas seulement dans les gares, aéroports et les quelques autres endroits où le dispositif «hadar» est mis en place.

Aujourd’hui, les gens sont de plus en plus préoccupés par la criminalité dans leur ville, leur quartier, etc. Et la ville de Fès n’est pas à sa première agression et ça ne sera surement pas la dernière! Il est clair que ce genre de faits divers se produit dans tous les pays du monde, et sans exception! Mais la médina de Fès est trop souvent le théâtre d’agressions, plus sanglantes les unes que les autres.

Cela faits des années que les habitants de l’ancienne médina de Fès souffrent de la montée du taux de criminalité dans leur ville, et pourtant aucune solution n’est entreprise pour mettre fin à ce phénomène. Aujourd’hui, ce qui a fait la différence pour que cette agression soit plus médiatisée, c’est la nationalité des agressées et la peur pour notre tourisme!

Le bien-être des étrangers au Maroc serait-il plus important que celui des Marocains?

Nouvelle Tribune