Le brocoli n’est pas toujours apprécié à sa juste valeur. Pourtant, bien cuisiné, il est riche en goût… et en bienfaits ! C’est en effet l’un des légumes les plus intéressants sur le plan nutritionnel ! C’est même ce que l’on pourrait appeler un « super aliment ».

 

omme les choux et le cresson, le brocoli appartient à la famille des brassicacées… Une fratrie aux mille et une vertus sur le plan de la santé. Et le brocoli est l’un des membres les plus étudiés. Au cours de 20 dernières années, de nombreux travaux ont montré que celles et ceux qui en consomment régulièrement présentent moins de risques de développer un cancer du côlon, du sein, du col de l’utérus, des poumons, de la prostate, de l’œsophage, du larynx et de la vessie. Rien que ça !

En fait certains composants du brocoli bloqueraient l’action des hormones qui stimulent certaines tumeurs. D’autres inhiberaient les croissances tumorales et renforceraient l’action des enzymes protectrices.

Pour être précis, le brocoli est connu pour son contenu élevé en glucosinolates. Une fois ingérés, ces composés soufrés – qui donnent au brocoli son odeur si caractéristique à la cuisson – se métabolisent en composés capables de combattre le cancer. Notamment le sulforaphane qui aide les cellules à se défendre contre l’oxydation.

Et le sulforaphane aiderait aussi à lutter contre le diabète de type 2. En menant diverses expériences sur des rats rendus diabétiques, des chercheurs de l’Université de Malmö en Suède ont observé que l’administration du sulforaphane a permis d’atténuer la production de glucose par les cellules du foie. En fait, ces résultats seraient comparables à ceux observés avec certains antidiabétiques, comme la metformine par exemple. Et en se penchant sur des patients obèses dont la maladie n’était pas contrôlée, ils ont constaté que la consommation de brocoli a conduit à une diminution significative du taux de glycémie à jeun.

Notez que le mode de cuisson influe sur la concentration en glucosinolates. En effet, selon une étude c’est la cuisson à la vapeur qui préserve le mieux ces composés. Par ailleurs, attention, le pouvoir antioxydant peut varier en fonction de la fraicheur du légume. Un jaunissement des fleurons traduit une disparition des vertus.

destination santé