L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) publie un avis, ce mercredi 10 octobre, réclamant l’arrêt des cabines de bronzage. Et cela, pour risque de cancer "avéré", notamment chez les jeunes.

 

Bientôt la fin des cabines de bronzage ? En tout cas, c’est ce que souhaite l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), qui publie un avis ce mercredi 10 octobre. En cause, le risque de cancer "avéré". L’agence demande aux pouvoirs publics de tout mettre en vigueur pour faire cesser l’exposition de la population aux UV artificiels. "On recommande l'arrêt de l'activité liée au bronzage artificiel, et aussi l'arrêt de la vente d'appareils délivrant des UV à visée esthétique, notamment aux particuliers", explique ainsi Olivier Merckel, chef de l'unité d'évaluation des risques aux agents physiques à l’Anses.

 

pourquoidocteur