Des activistes ont lancé le 17 mai sur les réseaux sociaux une campagne pour boycotter les poissons de Chefchaouen pendant Ramadan à cause de la hausse des prix.

 

Dans une déclaration à Le Site info, le militant associatif Yassir Hadri a assuré qu’il boycottera les poissons de la ville du nord pendant le mois sacré «parce qu’il veut vivre avec dignité et refuse toute exploitation». «Savez-vous qu’un kilo d’anchois à Taza est à 20 dirhams. A Chefchaouen, son prix a atteint 30 dirhams ! C’est décidé, plus de poissons pendant Ramadan», a-t-il tranché. 

Hadri a également lancé le hashtag «Khellih_Ykhnaz» (Laisse-le pourrir), à l’instar de «Khellih_Yrib», la désormais célèbre expression lancée depuis trois semaines pour boycotter les produits de Centrale Danone.

 

lesiteinfo