Mostafa Ould Sidi Cheikh, père de Brahim Ghali, chef du Polisario, est mort mardi 4 juillet des suites d’une longue maladie.

Le défunt a été secrétaire général du Front Polisario entre mai 1973 et août 1974, date de la tenue du deuxième congrès du mouvement, avant d’occuper le poste de ministre de la Défense entre 1976 à 1991, rappelle le site Alyaoum24.

Issu de la tribu du Reguibat, Ghali est une figure historique du mouvement indépendantiste. Il acquiert une réputation de contestataire dans les camps et entretient de solides relations avec l’Algérie, suite à sa nomination en tant d’ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique. Il a notamment participé aux premiers pourparlers avec feu Hassan II et s’est rendu à Marrakech en 1996.$

 

bladi