Comme chaque vendredi, nous vous présentons un article précieux de notre frère Dr Tarik Abou Nour, cette fois on aborde la notion de gratitude.

Cette notion importante va être abordée sous deux angles: 

1. Gratitude vis à vis d'Allah: 

Allah a promis (dans le Coran) d’augmenter Ses bienfaits à celui qui se montre reconnaissant. 
Celui qui ne remercie pas sera éprouvé par la diminution voir la disparition des bienfaits qu’il n’a pas su préserver par la gratitude et la reconnaissance au Bienfaiteur. 
« Et lorsque votre Seigneur proclama : ‘ Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai Mes bienfaits pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible’ » . Coran : Abraham (Ibrahim) 7 
« Et Allah propose en parabole une ville : elle était en sécurité, tranquille, sa part de nourriture lui venait de partout en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d'Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur en punition de ce qu'ils faisaient. » Coran : Les abeilles (An-Nahl): 112. 


Allah nous a gratifié d’innombrables bienfaits extérieurs et intérieurs (apparents et cachés). 
« Ne voyez-vous pas qu'Allah vous a assujetti ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Et Il vous a comblés de Ses bienfaits apparents et cachés. Et parmi les gens, il y en a qui disputent à propos d'Allah, sans science, ni guidée, ni Livre éclairant… » Coran : Sourate 31 - Verset 20. 
« Il vous a accordé de tout ce que vous Lui avez demandé. Et si vous comptiez les bienfaits d'Allah, vous ne sauriez les dénombrer. L'homme est vraiment très injuste, très ingrat. » Coran : Abraham (Ibrahim) : 34 

L’homme « intelligent » doit toujours remercier : par le coeur, la langue et par l’action (en obéissant à Allah et Son Messager, en faisant le bien et en s’éloignant du mal). 

Si on réfléchit (médite) à notre subsistance, à notre vie même, à notre corps et à nos capacités par exemple c’est Allah qui nous a octroyé tout cela, il faut Le remercier comme Il se doit par la langue et par l’action : en utilisant les bienfaits qu’Il nous a donné dans le bien et en s’éloignant de ce que Dieu- le Bienfaiteur généreux- nous a interdit: 

L'obéissance de l'oreille (par exemple) et sa gratitude vis-à-vis de Son seigneur passe par le fait de n'écouter que le bien et d'éviter d'écouter les médisances et ce qui ne la regarde pas. 

L'obéissance de l'œil et sa gratitude passe par le fait de ne pas regarder (s'occuper des) les défauts des autres, d'abaisser son regard loin de l'illicite et de l'utiliser pour lire le Coran ou pour la science utile … 

L'obéissance de la langue et sa gratitude passe par le fait de l'utiliser pour invoquer Dieu ou dire du bien et non pas dans les mensonges et les calomnies… 

L'obéissance de la main et sa gratitude est de ne saisir avec que le licite et de porter secours à ceux qui en ont besoin…. 

Celle du pied et sa gratitude est de marcher pour les actes d'obéissance et le retenir quand il s'agit de la désobéissance… 
… 

L’Imâm Abû Hâmid Al-Ghazâlî dit : 
« Parmi les devoirs qui incombent à l'homme envers Dieu, le premier est l'action de grâce. Celle ci peut être d'ordre exotérique- elle consiste à agréer ce qu'on a reçu- ou ésotérique ; cela équivaut dans ce cas à contempler les bienfaits divins. Or celui qui n'observe pas les commandements divins ne pratique nullement l'action de grâce ; de même, celui qui ne respecte pas ses engagements avec Dieu ne peut prétendre garder un lien avec Lui. Soyez donc reconnaissants envers Lui pour les bienfaits qu'il a déposés en vous ! 
Les hommes aveugles et plongés dans l'inadvertance demandent à Dieu qu'Il renouvelle sans cesse Ses faveurs, alors qu'ils ne L'ont jamais remercié lorsqu'Il leur a donné… ». : Al-Ghazâli : « l'apaisement du cœur » : traduit par Hédi Djebnoun p : 270 : Revivification des sciences de la religion : Editions Al-Bouraq. 

Un sage a dit : « les ascètes/sages sont reconnaissants (et remercient Dieu) dans les épreuves (car cela veut dire : que Dieu pense à eux) et lorsque Dieu leur donne un bien, il le donne tout de suite à ceux qui ont le plus besoin de ce bien : Ils sont plongés dans la contemplation du Bienfaiteur et ne voit que Lui : dans l'épreuve comme dans les situations aisées… Alors que ceux qui n'ont pas goûté encore aux délices de Sa connaissance (Ma'arifa), sont dans la patience lors des épreuves et ne sont dans la gratitude que lorsque Dieu leur octroie un bien » 

2. Il y a un deuxième type de reconnaissance lié aussi à la gratitude vis-à-vis d’Allah : 

Rendre grâce et remercier ceux et celles qui nous ont rendu service : à leurs têtes nos parents : 
L’ordre d’Allah est clair dans le Coran : 
« ..Rends grâce à Moi et à tes géniteurs (tes deux parents) ! C’est à Moi qu'aboutit toute destinée.... » 
Sourate 31 (Luqmân) verset:14 . 

Et le prophète (paix et salut sur lui) dit : 
« Ne rend pas grâce à Allah celui qui ne rend pas grâce (ne remercie pas) aux gens » 
أخرجه أحمد وأبو داود والترمذي بإسناد صحيح 
Rapporté par Ahmed et At-tirmidhî et Abû dâwud avec une chaîne authentique. 

(Allah n’accepte pas la reconnaissance du serviteur et son remerciement pour Ses bienfaits sur lui, si ce serviteur ne remercie pas ses bienfaiteurs parmi les gens et renie leur bienfait : car les deux choses sont liées. 
Celui qui a l’habitude de se montrer ingrat envers les gens et ne les remercie pas : il aura aussi l’habitude de se montrer ingrat envers les bienfaits d’Allah). 


Enfin, le Prophète (paix et salut sur lui) nous a appris les convenances (bon comportement) avec toutes les créatures. Il nous a appris que si quelqu’un nous rend un service il faudra le récompenser, si on n’a rien pour le récompenser (ou qu’on ne peut pas le récompenser), on priera pour lui. Cette bienveillance vis à vis de notre prochain est un signe de la bonne compréhesion de la religion, de la bonne santé de notre foi et d'une spiritualité éclairée et épanouie.