Yawatani

Il est 16H00 ce samedi, les rues de Barbès se sont transformées en une véritable ruche, la foule est nombreuse. Plusieurs Maghrébins sont en train d'effectuer des va-et-vient entre plusieurs commerces et étalages afin de faire leurs courses pour préparer le repas du ftour : l'ambiance ramadanesque bat son plein au coeur de Paris. 

Très animé d'habitude, ce quartier arabe, situé dans le 18ème arrondissement de la capitale française, s’est transformé à l’occasion de ce mois de piété et de bienfaisance en un lieu de commerce par excellence où est étalée une variété infinie de produits importés de plusieurs pays musulmans, notamment du Maghreb, qui permettent à chacun de s'approvisionner en denrées alimentaires et mets succulents lui rappelant son pays d'origine, pour garnir, comme il le faut, la table de rupture du jeûne en terre française. 

En effet, les commerces et leurs fournisseurs ne lésinent pas sur les moyens pour offrir à leur clientèle une gamme très étoffée de produits indispensables pour le ftour, à des prix promotionnels qui répondent à toutes les bourses de familles qui sont, certes, loin de l'ambiance de la patrie, mais qui oeuvrent selon les moyens dont elles disposent pour reconstituer cet environnement convivial sans pareil. 

Outre la ruée sur les produits agro-alimentaires, de longues files d’attente se dressent devant les boucheries Halal, mais également devant les pâtisseries et boulangeries qui préparent des gâteaux orientaux, viennoiseries et délices sucrés ou salés aux saveurs incomparables en vue de satisfaire tous les goûts qui ne se discutent pas. 

Ici, tous les commerces vivent au rythme du Ramadan à tel point que certaines boutiques de la place s'adonnent à d'autres activités saisonnières. Des Snacks, des pizzerias mais également des magasins de tissus, voire même des téléboutiques, proposent des galettes de semoule, de la Chebakkia, des Briwates et d’autres pâtisseries marocaines, tunisiennes et algériennes qui régalent les yeux et ravivent les papilles. 

"Bien qu’on est loin du Bled où le Ramadan se déroule dans une ambiance familiale et conviviale très particulière, empreinte de spiritualité et de générosité, on essaie comme on peut de perpétuer dans le pays d'accueil ces traditions marocaines propres à ce mois de miséricorde et de bienfaisance qui nous ont marquées depuis notre enfance", confie à la MAP sur un ton nostalgique, Mohamed, venu faire ses courses à Barbès. 

"Ici, on trouve tout ce qu’il faut pour préparer la table du Ftour : des dattes, Chebbakia mais aussi des pois chiches, des lentilles et du céleri pour préparer la Harira dans la pure tradition marocaine", souligne de son côté, Souad, une femme au foyer.  

Aux côtés des commerces, des femmes généralement sans activité professionnelle ont installé le long du boulevard Rochechouart, des étals de fortune où elles vendent des crêpes maghrébines "Baghrir", du "msemen", du pain traditionnel et d’autres chihouates faites spécialement à la maison à l'occasion de ce mois béni. 

"C’est une opportunité pour nous de gagner de l’argent et faire des économies dont on a vraiment besoin pour passer les vacances d’été au Maroc", confie Fatima, l’une de ces vendeuses.

 

lire la suite sur lemag.ma

Ajouter un Commentaire

Les points de vues exprimés dans les commentaires reflètent ceux de leurs auteurs mais ne reflètent pas nécessairement le point de vue officiel de Yawatani.com qui, par conséquent, ne pourra en être tenu responsable.
De plus, Yawatani.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire qu'il jurera non approprié.


Code de sécurité
Rafraîchir

Ecouter la radioNewsletter

Horaires des prières

Pays:
Ville:
Autres options
Année:
Mois:
Latitude:
Longitude:
Time Zone:
DST:
Méthode:
Format heure:

Afficher le mois