Comme chaque vendredi, Yawatani vous présente un article sur la religion, spécialement écrit et choisi pour ses lecteurs:
 
En résumé :
 «Le Croyant fort est meilleur et plus aimé par Allah que le Croyant faible et dans les deux il y a un bien. Recherche avec énergie tout ce qui te fait du bien, demande aide à Allah et ne faiblis jamais. Si un malheur te touche ne dis pas : “Si j’avais fait telle chose, il ne m’aurait pas touché”, mais dis : “Allah en a prédestiné ainsi et, ce qu’Il a voulu, Il l’a fait”, car le mot “si” ouvre la voie à l’œuvre de Satan”» (tradition rapporté par Mouslim).


Le Travail est une adoration. Il offre au croyant des mérites innombrables dans ce monde et dans l'autre.
L’islam nous demande de gagner notre vie licitement, d’être UTILE, « le plus aimé par Allah est celui le plus utile à Ses créatures ». L’islam condamne sévèrement l’oisiveté. L'oisiveté est mère de tous les vices.
Vivre au crochet des autres (sans raison qui le justifie) est indigne d’un bon musulman adulte et capable de gagner sa vie !
La mendicité sans raison valable est également proscrite sévèrement comme nous allons le voir preuve à l’appui. L’islam nous demande de la dignité et d’utiliser les causes licites possibles pour chercher un travail licite et y exceller.
Le ciel ne pleut ni or ni argent (comme disait Omar (RA)), il ne suffit pas donc de demander à Dieu de la subsistance (Rizq) mais il faut également faire l’effort comme nous le demande le Coran et la Sunna authentique.
Il faut bien sûr gagner sa vie licitement, sans fraude ni préjudice (ni sur soi-même ni sur autrui) ni triche ni Ribâ ni dans les secteurs que Dieu a interdit...Le Prophète (paix et salut sur lui) nous met en garde contre les dangers du Harâm et nous dit : «Allah est bon et n'accepte que ce qui est bon (licite)»
Le Harâm empêche -entre autre- l'acceptation des prières (du'â)...
Au jour du jugement, Allah nous interrogera entre autre sur comment on a gagné notre argent et dans quoi on l'a dépensé...
 
Détails et preuves:

Allah nous dit dans le Coran :
« ...Puis quand la Salat (prière) est achevée, dispersez-vous sur la terre, et recherchez [quelque effet] de la grâce de Dieu... » Coran, Sourate 62 , verset 10
« Et dis : 'Oeuvrez, car Dieu va voir votre oeuvre, de même que Son messager et les croyants, et vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien l'invisible et le visible. Alors Il vous informera de ce que vous faisiez'. » Coran, Sourate 9, verset 105.
« Et quiconque émigre dans le sentier de Dieu trouvera sur terre maints refuges etabondance » Coran, Sourate 4, verset 100.

Notre bien aimé, le dernier Messager notre modèle (paix et salut sur lui) a dit : « La meilleure nourriture est celle que l’on acquiert au moyen du travail de sa main. Le Prophète Dâwûd (David) (paix sur lui) vivait du produit de sa main. » Rapporté authentiquement par Al-bukhârî, bâb kasb Ar-rajul min ‘amali yadih.

Un jour, quelqu’un demanda au Prophète (paix et salut sur lui) de l’argent en aumône, alors qu’il était physiquement bien portant, le Prophète l’interrogea s’il avait quelque chose à la maison ? L’homme répondit : juste une couverture et un récipient pour boire de l’eau ! Le Prophète demanda de les lui apporter. Qui achèterait ces objets, dit le Prophète à son entourage ? Quelqu’un proposa un dirham, un autre offre deux dirhams ; le Prophète remet l’argent à cet homme et lui dit : avec un dirham tu achètes à manger pour ta famille et avec le dirham qui reste, tu achèteras une pioche et tu me l’apporteras ; une fois revenu avec la pioche, le Prophète y place un manche et lui dit d’aller couper du bois pour le vendre et de revenir le voir dans deux semaines. Ayant gagné dix dirhams, il se rendit au Prophète au bout de quinze jours. Celui-ci lui dit : « Cela est beaucoup mieux que la mendicité qui va être une marque sur ton visage le jour de la résurrection ». Rapporté par Mâlik, Al-bukhârî, Muslim, At-tirmidhî et An-nasâî

Notre bien aimé le dernier Messager dit également : « Allah aime le croyant qui a un métier »
Et il dit : « le croyant fort est meilleur et plus aimé pour Allah que le croyant faible, et dans les deux il y a du bien».
A propos de l'Excellence, notre bien aimé le dernier Messager dit : « Dieu aime que l’un de vous qui fait un travail qu’il le perfectionne. » Rapporté par At-tabarani dans Al-awsat (891). Et il dit: « Dieu a prescrit l’Excellence en toute chose... » Rapporté authentiquement par Muslim.

Ainsi les musulmans se doivent d’être forts et influents grâce au travail, faire preuve d’ingéniosité et d’Excellence,notre Prophète nous demande d’exceller en toute chose : où sommes-nous de ses injonctions !?
Il faut que le monde musulman se réveille et sorte de sa dépendance aux autres et crée sa propre force industrielle et économique par l’effort continue et le travail.

Chacun est responsable à son niveau de ceux qui sont à sa charge : le père de son foyer par exemple...
Allah dit dans le Coran : « ...Au père de l'enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. » Coran, sourate2 , verset 233.
Le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « vous êtes tous des bergers et tout berger est responsable de son troupeau... ». Rapporté par Al-bukhârî et Muslim.
Il dit également : «Il suffit à l’homme comme péché, celui d’abandonner ceux dont il a la charge » Rapporté par Muslim ainsi que par At-tirmidhî dans le même sens mais avec une formulation différente.
D’après Abu Jaafar (R.A) : « Celui qui cherche ce qui est licite pour éviter la mendicité, nourrir sa famille et étendre sa générosité à son voisin, rencontrera Dieu avec un visage comme la pleine lune ».

Quand à l’employeur il a obligation de rémunérer justement ses salariés :
Le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « donnez au salarié son salaire avant que sa sueur ne sèche » Hadîth rapporté par Ibn Mâja dans ses sunan 2/817 et Al-bayhaqî dans Sunan al-kubrâ 6/121
Il dit également : « je serai l’adversaire de trois catégories de personnes au jour du jugement, parmi ces catégories celui qui emploie un salarié qui accomplie le travail demandé sans qu’il lui rétribue son salaire mérité!» Hadîth rapporté par Al-bukhârî dans son Sahîh tome 3, page 41.

Quand à la mendicité injustifiée, les hadîths sont fermes pour la réprouver sévèrement :
Ibn 'Omar (que Dieu l’agrée) rapporte que le Messager de Dieu (paix et salut sur lui) a dit du haut de sa chaire en parlant de l'aumône et de la dignité de ne rien demander à personne : 'La main supérieure est meilleure que la main inférieure. La main supérieure est celle qui donne et la main inférieure est celle qui demande'. (rapporté par Al-Boukhâri et Mouslim)
Abou Hourayra (que Dieu l'agrée),rapporte que le Messager de Dieu (paix et salut sur lui) a dit : 'Quand l'un de vous rapporte sur son dos un fagot de bois cela lui est bien plus préférable que de tendre la main aux gens dont certains lui donnent quelqu'aumône et d'autres ne lui donnent rien'. (rapporté par Al-Boukhâri et Mouslim)
Le Messager de Dieu (paix et salut sur lui) dit également :'Celui qui mendie pour accroître ses biens ne mendie en réalité que des braises (d'Enfer) soit qu'il demande peu, soit qu'il demande beaucoup'. ( Rapporté par Mouslim).
 
Par Tarik Abou Nour pour www.yawatani.com