TRANSFERTS - Après de longues tractations, le courant Ouverture et démocratie a réussi à convaincre Tarik Kabbage de rejoindre ses rangs. Le maire USFPéiste d'Agadir, qui entretient des contacts officieux avec la direction du courant depuis sa création, a franchi le pas "à cause des conflits de plus en plus nombreux qu'il a avec la direction de l'USFP".

D'anciennes figures de l'USFP, qui ont quitté le navire après l'élection de Driss Lachgar, ont aussi rejoint le courant, dont Ali Bouabid, le fils du fondateur de l'USFP Abderrahim Bouabid, l'ex-ministre de la Culture Mohamed Achâari, ainsi que l'ex-membre du bureau politique de l'USFP Laârbi Ajjoul.

Contacté par le HuffPost Maroc, Taïeb Mounchid, membre du secrétariat du courant, a annoncé que "les négociations sont en cours avec d'autres figures ittihadies, qui vont bientôt rejoindre le courant".

Pour lui, "le courant se constitue, désormais, comme une réelle alternative à l'USFP, qui a été gangrené par la direction actuelle. Le courant se structure peu à peu, et nous fonderons bientôt notre parti politique". Le nom du parti ? "Nous n'avons pas encore décidé. Mais il sera annoncé prochainement", conclut-il.

HuffPost Maroc