Le roi Mohammed VI a invité le gendre du président américain, Jared Kushner, a un ftour au palais royal à Rabat. Ce dernier est arrivé mardi au Maroc, dans le cadre d’une tournée qui le conduira en Jordanie et en Israël.

 

Le conseiller à la Maison Blanche a eu des discussions au cours de la journée avec le souverain marocain sur les relations bilatérales entre le royaume du Maroc et les États-Unis, ainsi que les changements et développements que connaît la région du Nord Afrique et du Moyen-Orient.

La visite du conseiller de Donald Trump vient en amont de la conférence de paix, prévue le 25 et 26 juin prochains au Bahreïn, où les États-Unis devront dévoiler le volet économique du plan de paix israélo-palestinien.

La conférence de Manama ne verra pas la participation des autorités palestiniennes, sachant que l’administration américaine est boycottée par les palestiniens depuis que Donald Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël en 2017.

Jared Kushner, qui devra parvenir à "l’accord ultime" entre Israël et la Palestine, est accompagné dans cette tournée de son bras droit Jason Greenblatt et de l’émissaire américain pour l’Iran Brian Book.

Dans ce contexte, l’administration américaine cherche à rétablir la paix entre Israël et la Palestine, en encourageant l’investissement dans les terres palestiniennes. La visite du conseiller a pour objectif de rallier des Etats, notamment Arabes, à ce nième plan américain.

 

bladi