A Rabat ce vendredi matin, le microcosme ne parlait que de cela, certes à mots couverts. Au cours de la séance de travail présidée jeudi par le Roi, le thème était la formation professionnelle. Mais le principal événement fut la manière dont le ministre de l'Industrie et du commerce a été sévèrement recadré par le Roi.

 Jeudi 29 novembre au palais royal à Rabat, le Roi Mohammed VI préside une nouvelle séance de travail consacrée à la formation professionnelle.

Le chantier est essentiel, entre autres pour l’emploi et la réduction des inégalités. La formation professionnelle n’était pas performante, loin de là. Elle fait partie des chantiers prioritaires repris en main par un contrôle direct du Roi Mohammed VI comme la santé, l’éducation et l’emploi.

Les participants viennent surtout de l’Exécutif tels que le Chef du gouvernement Saâdeddine Elotmani, ou les ministres de l’Intérieur, de l’Education nationale et Formation professionnelle, de l’Industrie et du commerce, de l’Equipement et du transport, de la Santé, du Tourisme et enfin de l’Emploi.

Le sujet de la réunion est la réorientation stratégique de la formation professionnelle vers plus d’efficacité et plus d’emplois. Ce n’est pas la première séance de travail du genre présidée par le Roi.

 Sur ce thème, les concernés ont été en gros tancés par le Roi Mohammed VI, selon un récit que nous fait l’un des participants. Médias24 est tellement sûr de l’authenticité de ce récit, qu’il a choisi d’en publier les principaux points.

Concernant la formation professionnelle, la conclusion tient en quelques mots : “Vous êtes incapables d’élaborer un rapport valable sur la formation“, constate le Roi. Il décide de reporter les assises nationales de la formation et de l’emploi. Les troupes ne sont pas prêtes.

 

Moulay Hafid Elalamy sévèrement tancé par le Roi Mohammed VI

 

Mais l’événement le plus inattendu de la séance de travail se déroule au début et ne concerne pas la formation professionnelle.

Le Roi Mohammed VI se tourne vers Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et du commerce et lui adresse plusieurs salves de reproches directs. Les participants sont en apnée.

Le Roi Mohammed VI commence par la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle dans la région du Souss-Massa. Le lancement de cette opération qui doit créer 22.000 emplois et un effet d’entraînement industriel dans la région, a été effectué par le Roi le 28 janvier 2018. Près d’une année s’est écoulée, sans que le projet n’avance, accuse le Roi.

 Après le Plan d’accélération industrielle, d’autres points y passent : la double nationalité de MHE, son comportement qui peut être “arrogant au détriment de la responsabilité publique“. MHE est sommé de servir les intérêts du pays avant les siens, et non l’inverse.

Ce vendredi matin, les langues se déliaient et ce sujet alimentait toutes les conversations de Rabat.

 

Media 24