Le ministre japonais des Affaires étrangères a lourdement taclé le Polisario lors du 7ème sommet de la Conférence internationale de Tokyo pour le développement en Afrique (TICAD) tenu actuellement au Tchad.

Il a assuré que son pays ne reconnait pas le front malgré sa présence à cet événement, sollicitant les responsables à enlever son drapeau de la salle. «Un groupe qui cherche à se transformer en Etat à part entière est présent aujourd’hui dans ce sommet. Je tiens à assurer que sa présence ne veut en aucun cas dire que le Japon reconnait son existence», a tranché le ministre japonais.

Il a également affirmé que les sièges ne doivent porter que le nom de l’Union africaine et celui du Japon. «Seuls les drapeaux des pays appartenant à l’Union africaine doivent être présents dans cette salle. Tous ceux qui violent ces règles doivent immédiatement quitter la salle», a martelé le responsable.

 

Le Site Info