Le Chef du gouvernement a confié à Aziz Rebbah, ministre de l'Énergie et des mines, la mission de conduire une délégation à Jerada pour s'enquérir de la situation dans cette ville et examiner les moyens de la sortir de sa léthargie, a appris le360 de source gouvernementale.

 

Le ministre de l'Énergie et des mines est attendu, ce mardi soir, à Jerada où il présidera mercredi, au siège de la préfecture, une réunion élargie en présence notamment du wali d'Oujda, Mouaad Jamai, et le gouverneur de Jerada, Mabrouk Taber.

Les élus locaux, les représentants des partis politiques ainsi que d'autres acteurs de la ville et des ONG sont conviés à ces rencontres présidées par Aziz Rabah et le wali d’Oujda.

Le ministre de l'Énergie avait indiqué à le360 qu'il allait accélérer la réalisation de l'étude géophysique sur la mine, celle-ci devant identifier et examiner «toutes les cavités et tous les vides souterrains afin de les sécuriser et de préserver les terrains de tout effondrement éventuel». «Le gouvernement est conscient du fait qu'il est primordial de trouver un mode de développement alternatif pour la région», a estimé Rebbah.

Le voyage de ce dernier à Jerada intervient deux jours après la réunion qu'avait présidée localement le wali Mouaad Jamai au sujet des doléances de la population.

Affectés par la mort de deux jeunes dans la mine, les citoyens réclament des solutions à la crise socio-économique, proposant des projets de développement alternatifs notamment dans le secteur de l'agriculture. «Votre appel a été entendu», leur a répondu le wali de l'Oriental. 

Il est à noter que les partis politiques ont commencé à réagir après le drame de Jerada. Le secrétaire général de l'Istiqlal, Nizar Baraka a entamé ce mardi une visite dans la région alors que Saâd-Eddine El Othmani a présidé, hier lundi, une réunion partisane consacrée à la crise dans cette ville.

le360