Le porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, s’est dit « préoccupé » par la trajectoire que les événements avaient prise en Turquie .

Lors du point de presse organisé au terme du conseil du gouvernement tenu le 21 juillet, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Mustapha Khalfi s’est exprimé au sujet des événements en Turquie. Suite au putsch raté du 15 juillet et la purge qui s’en est suivie, le gouvernement s’est dit « profondément préoccupé par la tournure des événements » qui ont suivi les coup d’État avorté, exhortant les autorités turques au « respect de l’ordre constitutionnel et la légalité institutionnelle ».

« Le gouvernement marocain suit avec une grande préoccupation l’évolution de la situation en Turquie », a déclaré Mustapha Khalfi avant d’ajouter : « le gouvernement rappelle la position initiale du Maroc, qui a été parmi les premiers à condamner le coup d’État via un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération le 15 juillet ». Concernant l’arrestation de milliers de militaires, magistrats et fonctionnaires de l’Éducation nationale turque, le gouvernement a« exprimé sa profonde préoccupation suite à l’évolution des événements, surtout ceux en rapport avec la vague d’arrestation des enseignants et des magistrats ».

Pour rappel, plusieurs membres du PJD avaient rapidement condamné la tentative de putsch contre le gouvernement turc, bien avant que le gouvernement ne prenne officiellement position via le communiqué du  département des Affaires étrangères.

Telquel