Yawatani

 Par Dr Tarik Abou Nour

« O Humains ! Nous vous avons créés à partir d'un homme et d'une femme et Nous avons fait de vous des peuples et des tribus afin que vous vous connaissiez entre vous. Le plus noble d'entre vous pour Dieu est le plus pieux. Dieu est parfaitement sachant et bien informé. » Coran : Verset 13 Sourate 49. 

Le dialogue et l’échange avec l’autre de façon aimable et respectueuse sont ancrés dans la religion musulmane. Ils permettent de comprendre l’autre, de dépasser les clichés et lever les mésententes et les ignorances sources de haine et de violences « le choc des ignorances ».

Dialoguer ne veut pas dire se confondre , ni faire du syncrétisme ni non plus faire du prosélytisme !

Dialoguer comprend le noble "art" d écouter l autre avec attention, respect et considération, car il ne s agit nullement de monologue!

 Le dialogue interreligieux implique d’exposer aimablement sa vision, sa tradition en mettant en avant les valeurs communes (le respect, l’amour du prochain, la solidarité humaine, la sacralité de la vie…)

Il s’agit d’être « humblement » des témoins et non des juges !

Le Coran appelle à l’échange sage, respectueux et aimable : « et ne discutez avec les gens du Livre que de la manière la plus douce » (Sourate 29, verset 46) 

Le dernier Messager (paix et salut sur lui) modèle de tout musulman était le premier à pratiquer le dialogue interreligieux.

 La première chose que le Prophète Mohammad (que la paix soit sur lui) fit après s'être établi à Médine, où il avait été invité comme chef, fut de conclure un traité entre les Musulmans et les gens du Livre (les Juifs et les Chrétiens). D'après ce traité, les Musulmans garantissaient à ceux-ci la liberté de croyance et leur accordaient les mêmes droits et obligations que ceux dont ils jouissaient eux-mêmes. 
La « Constitution de Médine » ou « la Charte de Médine » est la constitution du premier Etat islamique dans la ville de Médine qui a mis fin entre autre à près de 100 ans d’affrontements interethniques entre les deux tribus de Aws et les Khazraj au sein de Médine. Les historiens conviennent en outre sur le fait que cette Constitution a établi principalement ce qui suit à Médine par le Prophète de l’islam:
• la paix et la sécurité des communautés,
• la liberté religieuse pour toutes les communautés,
• l’acceptation de Médine comme un lieu sacré (interdiction de toute violence et ports d’armes pour le combat...) ,
• sécurité des femmes, 
• Les juifs ne font qu’une communauté avec les croyants,
• Les juifs peuvent continuer de professer leur religion et la liberté de pratiquer leur religion est garantie.
.......

Le texte connu sous le nom de constitution de Médine, appelée également charte de Médine est tiré du livre d'Ibn Ishaq, dans lequel il figure sous le titre : « Le pacte entre les Émigrés et les Ansars et la réconciliation avec les juifs ».


Quand une délégation de Chrétiens vint à Médine en provenance de Najran, une ville du sud-ouest d'Arabie, le Prophète les reçut dans sa mosquée et les invita à dire leurs prières à l'intérieur de la mosquée. Les Musulmans disaient leurs prières d'un côté de la mosquée et les Chrétiens de l'autre. Au cours ce cette visite, le Prophète discuta aimablement avec eux sur de nombreux sujets. [ Référence : La Sira d'Ibn Ishâq et voir Nûr Al yaqîn fî sîrati sayyidi almursalîn du Sheikh Muhammad Al khadrî, Ed.Dar al-jîl Beyrût et Dar ammâr, Oman, 1995, p. 309] 

Ceci prouve la considération du Prophète pour les gens du Livre et le souci d'établir une solidarité humaine. 

Dieu a révélé au sujet du Négus : 
« Oui il y a parmi les gens du livre qui certes croient en Dieu et en ce qu'on a fait descendre vers vous et en ce qu'on a fait descendre vers eux, humbles qu'ils sont devant Dieu, et ne vendant pas point les signes de Dieu à vil prix. Voilà ceux dont le salaire est auprès de leur Seigneur. »[ Coran : Sourate 3 verset 199]. 
Le Prophète lui-même a accompli la prière de la mort en son hommage (prière sur l'absent). 
Il faut également mentionner l'échange entre ce roi issu du christianisme et les compagnons du Prophète. 

On peut citer aussi l'échange avec les Coptes (chrétiens) d'Egypte et leur roi... 

Enfin, dans notre société plurielle le dialogue n’est plus une option mais un élément essentiel pour construire ensemble un avenir meilleur et une paix durable !

A travers ce dialogue, Il ne s’agit pas de faire des concessions malheureuses ni d’imposer ses propos mais tout simplement de permettre une meilleure compréhension mutuelle et un bien vivre ensemble basé sur le respect, la solidarité et l’entraide pour le bien commun

Ajouter un Commentaire

Les points de vues exprimés dans les commentaires reflètent ceux de leurs auteurs mais ne reflètent pas nécessairement le point de vue officiel de Yawatani.com qui, par conséquent, ne pourra en être tenu responsable.
De plus, Yawatani.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire qu'il jurera non approprié.


Code de sécurité
Rafraîchir

Ecouter la radioNewsletter

Horaires des prières

Pays:
Ville:
Autres options
Année:
Mois:
Latitude:
Longitude:
Time Zone:
DST:
Méthode:
Format heure:

Afficher le mois