Bank Al-Maghrib risque bien de faire peau neuve. Le ministère de l’économie et des finances vient de déposer sur le site du Secrétariat général du gouvernement (SGG) un projet de loi portant sur la refonte du statut de la banque centrale.

Les grandes lignes de ce projet de loi qui se décline en 97 articles répartis en onze chapitres peuvent être récapitulées en six axes majeurs. Il s’agit en premier du renforcement de l’indépendance de Bank Al-Maghrib. Le deuxième axe est relatif à l’élargissement des missions de la banque au renforcement de la stabilité financière. Il propose d’élargir les missions de BAM à la contribution à la prévention du risque systémique et au renforcement de la stabilité financière et d’adapter ses instruments d’intervention à cette mission.Le troisième axe concerne la clarification des attributions de Bank Al-Maghrib en matière de politique du taux de change et d’assouplissement de la gestion des réserves de change. Dans le même sillage, l’axe suivant appelle au renforcement de la bonne gouvernance de la banque. Le cinquième axe est quant à lui relatif au contrôle de la banque et à la répartition des bénéfices. Enfin, le dernier axe concerne l’instauration d’un nouveau cadre juridique régissant les systèmes et moyens de paiement.

Le 20heures.