La dissolution du conseil d'administration de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP) a été actée par une décision commune signée par le ministre de l’Emploi, Mohamed Yatim, et celui de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun.

 

Un communiqué du ministère de l’Emploi explique que cette décision s’est imposée suite aux «nombreuses infractions et irrégularités de gestion ayant entaché le fonctionnement de la mutuelle», ainsi qu’«aux dommages causés aux droits et aux intérêts des adhérents».

Suite à cela, les prérogatives du conseil d’administration de la mutuelle ont été confiées à quatre administrateurs provisoires. Ces derniers sont appelés à tenir de nouvelles élections dans un délai de trois mois. Leur mission consiste également à assurer la gestion des affaires de la mutuelle, jusqu’à la nomination des nouvelles instances dirigeantes, tout en veillant sur la continuité des services fournis aux adhérents et ayants droits.

le360