L'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a tenu vendredi 2 février son premier Conseil d'administration de l'année. Le bilan de l'activité qui y a été présenté fait état d'un investissement de plus de 1,2 milliard en 2017 dans le domaine de la prospection.

 

En 2017, plus de 1,2 milliard de dirhams ont été investis dans le domaine de la prospection pétrolière, dont la quasi-majorité a été assumée par les compagnies partenaires de l’Office national des hydrocarbures (ONHYM).

C’est en tout cas le chiffre qui ressort du bilan de l’activité de l’office, présenté en fin de semaine dernière à l’occasion de son premier Conseil d’administration de l’année.

En tout, les opérations d’exploration pour les hydrocarbures ont couvert une superficie globale de près de 170.000 km2, avec 22 permis en onshore, 77 permis en offshore, trois autorisations de reconnaissance et neuf concessions d’exploitation. Il a également été procédé durant l’année écoulée au forage de six puits d’exploration, dont quatre dans le bassin du Gharb, sachant que les tests effectués sur trois de ces puits se sont avérés positifs.

Depuis 2000, le bilan de l’activité de recherche des hydrocarbures fait ressortir un investissement global de 25 milliards de dirhams, dont 96% réalisés par les compagnies pétrolières partenaires de l’ONYM.

Le Conseil d’administration de l’ONHYM a par ailleurs évoqué le nouveau plan stratégique couvrant la période allant jusqu’en 2021. D’après un communiqué du Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, diffusé suite à cette réunion, ce plan stratégique devrait être fondé sur les principes de la bonne gouvernance, du partenariat, de la vigilance, de la communication, de l'évaluation et de la gestion des risques. L’ONHYM visera également l'obtention d'un financement approprié et le développement des potentialités scientifiques et logistiques tout en s’attelant à l'ouverture sur les marchés du continent africain.

le360