Grâce à de bonnes performances commerciales et opérationnelles, le groupe Managem clôture son premier semestre 2017 sur une hausse de 569 millions de dirhams de ses bénéfices.

 

Managem multiplie ses bénéfices par 12 au terme du premier semestre 2017. La filiale minière du groupe SNI vient de rendre publics ses principaux indicateurs d’activité à fin juin 2017 et il en ressort un résultat net part de groupe de 621 millions de dirhams, soit 569 millions de plus qu’à la même période de 2016.

Il faut dire que Managem a réalisé de bonnes performances à la fois sur le plan commercial et sur le plan opérationnel. Le groupe a ainsi clôturé le premier semestre sur un chiffre d’affaires de 2,5 milliards de dirhams, en hausse de 26% comparativement au premier semestre 2016. Selon les explications de la société, cette évolution tient compte d’une hausse de 16% de la production d’argent, de 9% du zinc et de 3% du cuivre. Tout cela dans un contexte où les cours à l’international ont connu une appréciation notable, ce qui a permis de compenser la baisse de la production de l’or dans la mine de Bakoudou au Gabon.

Cette performance commerciale a permis à Managem d’améliorer de 4 points sa marge opérationnelle qui s’établit désormais à 35%.

Il est donc somme toute logique que le groupe minier clôture son premier semestre sur une nette amélioration de son résultat d’exploitation qui s’est établi à 884 millions de dirhams. Ce résultat reflète, selon Managem, l’amélioration des performances opérationnelles, mais aussi l’impact positif de la plus-value réalisée sur la cession des parts de la société Lakimal en République démocratique du Congo.

Par ailleurs, la communication financière de la filiale de la SNI souligne des avancées majeures dans son plan de développement durant les six premiers mois de 2017. Ce semestre a en effet été marqué par l’atteinte du régime de croisière de la mine de cuivre de Ouansimi, permettant une hausse de 23% de la production de ce métal dans la mine d’Akka.

Le semestre a également été marqué par la mise en évidence de 600.000 tonnes de cuivre au niveau du projet Tizert dans le Moyen Atlas, ainsi que par le partenariat signé avec Wanbao  Mining portant sur la société Lamikal en RDC.

Le programme de recherche soutenu a, en outre, permis la découverte de nouveaux gisements d’argent qui permettront certainement à Managem de maintenir le rythme de sa croissance durant les années à venir.

le360