L’ingénieriste et équipementier industriel Segula Technologies se renforce au Maroc.

Et comme lors de ces deux premiers faits d’armes dans notre pays, c’est à travers une nouvelle croissance externe que ce groupe français basé à Nanterre y consolide ses activités industrielles. Cette fois-ci, la cible acquise à 100% n’est autre que SIRA Maroc, la filiale marocaine de son compatriote, le groupe français SIRA qui conçoit et fabrique des équipements pour le secteur aéronautique et spatial.

Grâce à cette opération, Segula Technologies qui revendique un chiffre d’affaires de 450 millions d’euros (près de 5 milliards de dirhams), renforce son savoir-faire dans le domaine des aéro-structures, segment de prédilection de SIRA Maroc qui emploie 25 personnes sur son site de Tanger Free Zone et réalise un chiffre d’affaires de près de 10 millions de dirhams. Rebaptisée dans la foulée SIMRA Tanger, la nouvelle entité du groupe Segula Technologies sera ainsi directement rattachée à la Business Unit SIMRA qui couvre les activités de production et de services associés et qui dispose déjà d’une usine à Casablanca s’étendant sur un site de 5.300 m² à Nouaceur et dont le total des employés avoisine les 150

Avec le bureau d’études marocain né de l’acquisition de Matra Automobile puis de Pininfarina Maroc et qui compte une vingtaine de salariés œuvrant principalement sur des projets pour le compte d’EADS/Airbus, Aircelle ou Maroc Aviation, le groupe Segula Technologies compte, désormais, près de 200 salariés au Maroc…soit en avance avec son plan de développement qui prévoit d’atteindre, à horizon 2019, la barre des 300 employés pour sa seule filiale SIMRA

Rappelons que le désengagement du Maroc du groupe SIRA qui emploie 300 salariés au monde pour 45 millions d’euros de chiffre d’affaires, fait suite à son passage récent sous le giron de l’indien Aequs qui, au lendemain, de sa prise de pouvoir a procédé à un recentrage d’activités dont la filiale marocaine a fait les frais.

challenge.ma