La 13è édition du festival international des langues et cultures, organisée par le groupe scolaire Mohamed Al Fatih, le centre de langues et de culture turc ‘’Nilüfer’’ en partenariat avec le ministère marocain de la culture, s’est ouverte, mercredi à Rabat, sous le signe “les couleurs du monde”.


Plusieurs jeunes artistes se sont produits successivement sur la scène du théâtre national Mohammed V qui a accueilli l’événement culturel, représentant 15 pays dont le Maroc, la Turquie, l’Algérie, le Sénégal, la Tanzanie, la France, la Belgique, la Bosnie-Hérzégovine, le Bangladesh, le Népal, l’Indonésie, les Philippines, l’Azerbaïdjan, le Kirghizistan, les Etats-Unis.


Dans une allocution prononcée à l’occasion, le ministre de la culture, Mohamed Amine Sbihi a expliqué que le festival international des langues et cultures s’inscrit en droite ligne des efforts déployés par le Maroc en faveur de la consécration de l’ouverture sur les autres cultures du monde et de la préservation de l’héritage culturel matériel et immatériel, conformément aux dispositions de la constitution de 2011 prévoyant des mesures visant à préserver l’identité nationale, la diversité culturelle.
 Intervenant, par la même occasion, le ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, El Habib Choubani a affirmé que le Maroc est à la hauteur de l’événement artistique de grande envergure qui aura des répercussions positives sur le système éducatif, célébrant la créativité.


Pour sa part, le président du conseil d’administration du groupe scolaire Mohamed Al Fatih, Ibrahim Aktach, qui a remis deux boucliers aux deux ministres en guise d’hommage, a mis l’accent sur les valeurs humaines communes de dialogue et de tolérance et de refus de la violence et de l’extremisme, estimant que la différence, la diversité sont des facteurs de la richesse civililsationnelle, intellectuelle.


Parmi les jeunes artistes, vêtus du costume traditionnel de leur pays, qui ont gratifié le public de spectacles individuels, de troupes, folkloriques, religieux, figurent la troupe d’arts populaires marocains l’Ahwach de Kalât Megouna, des troupes locales de danse folklorique, une troupe composée de 12 jeunes filles tanzaniennes animant un spectacle puisé dans le patrimoine turc.
 La 13è édition du festival s’est terminée avec l’interprétation par tous les artistes participants de la chanson à succès ‘’le monde nouveau’’ de Michael Jackson.

 

Source : L'opinion.ma