Le Maroc demeure le premier et le seul pays arabe et africain à propulser ses skieurs dans la catégorie mondiale A.

Sauf que les Marocains ignorent que, même avec peu de neige, la Fédération marocaine de ski et montagne (FRMSM), réussit à fabriquer des champions.

Le ski marocain a plusieurs cordes à son arc. La FRMSM dispose de trois équipes nationales. L’équipe nationale A pour la catégorie des skieurs professionnels très performants, comme les frères Adam et Sami Lamhamedi. L’équipe nationale B pour les skieurs locaux et enfin l’équipe nationale C pour les jeunes skieurs entre 12 et 14ans.

Les frères Lamhamedi sont pris en charge par le programme ski alpin de l’université Rouge d’or Laval de Québec. Pour ce qui est de l’équipe nationale B, les skieurs locaux sont formés en Europe. "La Fédération Royale Marocaine de Ski et Montagne (FRMSM) a des conventions avec d’autres fédérations et clubs européens. Pour préparer et participer aux compétitions internationales, les skieurs marocains locaux s’entrainent en Europe. La Fédération a mis à leur disposition un responsable qui réside en France. Il se charge de l’organisation et le planning de la formation ainsi que les compétitions", nous explique Abdenebi Lerhenane, président de la FRMSM.

Selon lui, les skieurs locaux ne peuvent pas s’entrainer et se préparer au Maroc en raison des conditions météorologiques peu favorables à la pratique de cette discipline sans oublier le manque d’infrastructures.

Pour que le Maroc puisse organiser des compétitions internationales de ski, "la fédération a récemment homologué les stations d’Oukaimeden, Michlen et hedri. Ces stations sont maintenant reconnues par la Fédération internationale et ils ont leurs propres numéros d’homologation" enchaine le président Lerhenane.

La Fédération royale marocaine de ski et montage met les mains et les pieds pour que ces stations répondent aux normes internationales. En collaboration avec le ministère, les autorités et le conseil régional de la région, travaillent également au développement des infrastructures et du sport de ski en général "Les gens nous ne connaissent pas, ils croient que le sport de ski est l’apanage des gens aisés. Au contraire, la majorité des clubs et des skieurs sont modestes, ils proviennent des régions comme Azrou, Ifrane, Asni, Imlil, El Haouz (…), Le ministère nous donne d’importantes subventions, et nous travaillons avec les autorités et le conseil régional pour développer, davantage, ce sport ", nous déclare Abdenebi Lerhenane.

Les prochains jeux olympiques d’hiver se tiendront en 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud. Dans la catégorie du ski Alpin, les deux skieurs marocains Adam et Sami Lamhamedi se sont déjà qualifiés pour cette compétition. Les autres skieurs locaux sont à 80 points de la qualification. Tandis que Sami Azzimani (catégorie de ski de fond) est à deux manches de la qualification pour les JO d’hiver 2018.

le360

Ajouter un Commentaire

Les points de vues exprimés dans les commentaires reflètent ceux de leurs auteurs mais ne reflètent pas nécessairement le point de vue officiel de Yawatani.com qui, par conséquent, ne pourra en être tenu responsable.
De plus, Yawatani.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire qu'il jurera non approprié.


Code de sécurité
Rafraîchir

Yawatani TV

Flash Info

Retrouvez-nous sur Facebook

Horaires des prières

Pays:
Ville:
Autres options
Année:
Mois:
Latitude:
Longitude:
Time Zone:
DST:
Méthode:
Format heure:

Afficher le mois

Ecouter la radioNewsletter