Yawatani

Après l'agence de presse officielle (APS), c'est au tour de la troisième chaîne de télévision publique algérienne, A3, de se faire l'écho des fanfaronnades de la soldatesque du Polisario dans la localité d'Agouinit, située dans la zone tampon. Décryptage.

 

Alger semble avoir trouvé la parade pour sortir la prétendue "cause sahraouie" du gouffre de l'oubli. Déloger la soldatesque du Polisario hors des garnisons rouillées de Rabouni, avec sa ferraille qui lui sert d'armada de guerre, en lui organisant un "show" du côté d'Agouinit, localité située dans la zone proclamée démilitarisée par l'ONU en vertu de l'accord de cessez-le-feu de 1991. Et pour donner un effet amplificateur à ce feu d'artifice, supervisé par le chef "suprême" de la soi-disant "armée sahraouie", Brahim Ghali, elle a sonné la "mobilisation toute" chez ses zouaves médiatiques.

Dans ce qui s'apparente à une distribution des rôles, Alger a d'abord mobilisé son agence de presse officielle, APS, pour relayer les "menaces" proférées hier mercredi depuis Agouinit par le "premier vizir sahraoui", le dénommé Abdelkader Taleb Omar, appelant la population du Sud marocain à "intensifier la lutte et à se rallier au front Polisario"! C'est une première dépêche qui est tombée hier à 14H12 sur le fil de cette agence dite de presse, avant de se rétracter pour diffuser à 18H51 du même jour, vraisemblablement sous les injonctions de ses maîtres galonnés tapis à Alger, la même dépêche en y apportant la rectification suivante: "se rassembler autour du Polisario et non se rallier au Polisario"!!

Mais passons, car quelques heures plus tard, c'est l'A3, troisième chaîne de télévision publique algérienne, qui va "réajuster le tir" en relayant des images de Brahim Ghali en treillis, claironnant que "l'armée sahraouie est prête pour le combat"! Des images que l'on s'abstient évidemment de reproduire, ici, tant elles puent la propagande anti-marocaine.

Pas besoin de s'arrêter sur les vociférations pétaradantes du Polisario, tellement elles sont galvaudées et ridicules. Le but qui leur est fixé n'échappe d'ailleurs à personne: tenter de calmer la révolte qui couve chez la population séquestrée et essayer d'attirer l'attention de l'ONU.

Fait marquant, c'est le haut degré d'implication d'Alger et de ses thuriféraires médiatiques. Alger a beau prétendre que la question du Sahara est "une affaire entre le Polisario et le Maroc et que le dossier est du ressort de l'ONU". Tout le monde sait qu'elle tire les ficelles de ce conflit et manipule son joujou séparatiste en l'entraînant dans ce jeu de provocation envers le Maroc! Par cette attitude caméléonesque, elle démontre qu'elle est non seulement partie prenante au conflit mais aussi à son origine. Une vérité connue de tous, mais qui gagnerait à être jetée à la face d'Alger par les membres du Conseil de sécurité.

le360

Ajouter un Commentaire

Les points de vues exprimés dans les commentaires reflètent ceux de leurs auteurs mais ne reflètent pas nécessairement le point de vue officiel de Yawatani.com qui, par conséquent, ne pourra en être tenu responsable.
De plus, Yawatani.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire qu'il jurera non approprié.


Code de sécurité
Rafraîchir

Ecouter la radioNewsletter

Horaires des prières

Pays:
Ville:
Autres options
Année:
Mois:
Latitude:
Longitude:
Time Zone:
DST:
Méthode:
Format heure:

Afficher le mois